Hot-Spot 2084Of Air And Steel - Mon oncle EwerdtBossa da MataQui a tué Vitaly Statzynsky ?Le grand SautLes Routes du Jade

En production

Hot Spot Méditerranée

documentaire 52 minutes, écrit & réalisé par Marie-Anne Sorba & Jean-Marc Cazenave, en coproduction avec France Télévisions, avec le soutien du CNC

Distribution internationale : Béliane

Synopsis

La Méditerranée, particulièrement sensible à la hausse des températures, est l’un des « hot spots » du changement, climatique. Le réchauffement des températures moyennes y est à peine moins rapide que celui de l’Arctique. Hausse du niveau marin, sécheresses intenses et de plus en plus longues, inondations dévastatrices, risques de feux de forêts, fonte des glaciers… la plupart des phénomènes extrêmes décrits par les experts du réchauffement climatique peut être particulièrement bien observé sur le territoire de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, où se concentre l’ensemble de ces risques majeurs pour les populations. Au fil de rapports de plus en plus précis localement, les chercheurs sont désormais capables de quantifier ces risques et les mesurer.

Que vont devenir les forêts de pins et de chênes, les glaciers des Alpes du Sud, le littoral de Camargue ? Quels rivages sont menacés par la montée de la mer ? Doit-on craindre de voir la Durance capricieuse s’évaporer de son lit ? Y aura-t-il à l’avenir de nouvelles rivalités pour l’eau dans cette zone où vivent plus de 5 millions d’habitants, pour la plupart dans les villes du littoral ? À travers les scénarios décrits par les scientifiques du CNRS, de l’INRAE, de Météo France et des Universités, dans leurs laboratoires ou sur le terrain de l’environnement, mais aussi par les acteurs de l’environnement comme les agriculteurs ou les pêcheurs, le futur de la zone méditerranéenne se dessine.

À la manière d’un voyage futuriste dans le temps, « Hot Spot 2084 » nous projette dans le temps en anticipant les conséquences du réchauffement sur le rivage méditerranéen. Serons-nous capable de relever le plus grand défi du XXIème siècle ? Nos petits-enfants pourront-ils continuer de vivre au bord de la Méditerranée ?

En écriture

Of Air And Steel – Mon oncle Ewerdt

Documentaire – 52 minutes
Arts & Culture
Auteur-réalisateur : J.-M. Cazenave

Bossa da Mata Atlantica

Documentaire – 52 minutes
Environnement
Auteurs-réalisateurs: Jean Philippe et Jean-Marc Cazenave
Titres provisoires: Ode à la forêt prodigue / La Bossa de la forêt
Avec le soutien de la PROCIREP et de l’ANGOA et de Touscoprod

Synopsis

Musicien de légende, Roberto Menescal parcourt la Mata Atlantica, la forêt atlantique brésilienne, pour remonter aux sources de son inspiration et de celle des plus grands compositeurs de bossa nova. Né dans ce paysage tropical exubérant en 1957, ce mouvement d’avant-garde continue d’irriguer le monde de la musique depuis 60 ans. De Rio au Nordeste, au fil des rencontres avec des musiciens et des scientifiques, le film propose une immersion visuelle et sonore dans l’une des plus grandes forêts primaires du monde, révélant un jeu intime d’influences entre la musique et la nature…

Un voyage musical au cœur de la Nature

RM pain de sucre

Découverte d’un milieu naturel exceptionnel en forme de balade musicale sur la côte est du Brésil, le film est guidé par l’aura de Menescal, célèbre à la fois pour sa carrière d’envergure internationale et sa collection étendue de broméliacées. A la rencontre d’autres grands musiciens comme Carlos Lyra, Tom Jobim, Joao Gilberto, Gilberto Gil et la chanteuse américaine Stacey Kent, il révèle connexion profonde de leur musique avec l’environnement tropical. Avec la complicité d’ornithologues, de biologistes et de bioacousticiens, nous découvrons les ondes et les vibrations qui traversent la forêt atlantique et révèlent sa formidable densité de vie. Dans l’univers des cimes animé par les sons animaux et le murmure des arbres, les harmonies et le rythme de la forêt donnent à la bossa nova ses mélodies et son tempo.

Les réalisateurs

Jean Philippe – Auteur et journaliste, animateur d’émissions de radios sur le Brésil depuis 20 ans, il a été le conseiller musical et le co-auteur et plusieurs documentaires pour Arte, France Télévisions, également diffusés au Brésil: A descoberta de Orfeu (2014), Une équipe de rêve (2006), A la Recherche d’Orfeu Negro (2005). Également musicien, basé à Cannes, il a composé et enregistré l’album Rêver au Brésil (2012) avec Menescal (guitare), Wanda Sa (voix) et Raul Mascarenas (flûte).

Jean-Marc Cazenave  – Auteur-réalisateur depuis 10 ans, il a dirigé plusieurs films sur le Brésil depuis son premier film, Bain de Bahia (2007). Le pays lui porte chance: en compétition au Festival international du film Sao Paulo (2008), il est l’un des documentaristes français invités pour l’Année de la France au Brésil (2009). Chasseur de belles images, il maîtrise les tournages drones et expérimente également la conception d’images en 3D pour construire ses récits, comme dans son dernier film, L’Enigme du Grand Menhir (France Télévisions 2016).

Le Super-cerveau

Exceptionnellement doué pour percevoir et enregistrer les sons, le bioacousticien Juan Pablo Culasso (Uruguay) est l’une des chevilles ouvrières du film. Aveugle de naissance, il est capable de reconnaître à l’oreille plus de 500 chants d’oiseaux différents, ce qui lui vaut le titre de « Super-cerveau d’Amérique Latine », à l’issue d’un concours intercontinental organisé par National Geographic en 2014. Pendant les deux dernières années, il a constitué une biobliothèque sonore des grands sites sud-américains, jusqu’en Antarctique. Sa sensibilité extraordinaire et sa connaissance de la vie sauvage et du son dévoilent la vie invisible de la Mata Atlantica à l’écran.

La bande son

Des années 1950 à nos jours, les plus grands tubes de Menescal, Joao Gilberto, Antonio Carlos Jobim (The Girl from Ipanema, Aguas de Março) repris par une nouvelle génération de musiciens, évoquent l’esprit originel de la Bossa Nova, qui souffle tout au long du film sur les paysages paradisiaques de la Mata Atlantica.

 Qui a tué Vitaly Statzynsky ?

Projet de film documentaire de Marie-Anne Sorba
HDCAM & 35 mm
Ce projet a bénéficié du soutien du Commissariat de l’Année France-Russie 2010 – Institut français (Culturesfrance)

Synopsis

La Russie reconnaît aujourd’hui Vitaly Statzynsky comme un maître des arts graphiques. Il a pourtant vécu en France, dès 1978, avec le statut de réfugié politique. Comme beaucoup d’artistes de sa génération, celle des dissidents des années 1970, il a choisi de quitter l’URSS en raison des carcans idéologiques qui pesaient sur la création. Dans son atelier, haut lieu de la communauté russe de Paris, il a construit, 30 ans durant, une œuvre singulière, riche de plusieurs siècles d’histoire et d’art russes…

 

Le grand Saut

Projet de film documentaire (52′) de Jean-Marc Cazenave

Synopsis

C’est d’un voyage au Brésil en 2005 que m’est venue la vocation de réalisateur. Je décidai d’abandonner ma carrière de cadre dans les assurances pour me lancer dans le documentaire. Mon premier film sur la capoeira, Bain de Bahia, est né à cette époque. J’avais également écrit un carnet de voyage de près de 200 pages et ramené 5000 photos et 50 heures de rushes.

Depuis, nous nous sommes rendus plusieurs fois au Brésil pour présenter nos films en 2008 à la Mostra internationale de Sao Paulo, puis en 2009 dans le cadre de l’année de la France au Brésil, à Recife, Goiana, Brasilia… Egalement pour le tournage de « La Passion de Planaltina » en 2013 et les repérages du projet « Ode à la Forêt prodigue » (« Bossa da Mata »).
Je n’avais jamais osé utiliser ces images de ce tour du Brésil en solitaire. Aujourd’hui, après 9 documentaires réalisés et autant de projets en cours, j’ai envie de raconter ma renaissance en tant que réalisateur. Le grand saut sera un road movie intimiste où se mêleront aventure, rencontres authentiques, introspection et expérimentations filmiques.

Les Routes du Jade – documentaire 90 minutes

Thématique Sciences
écrit et réalisé par Marie-Anne Sorba & Jean-Marc Cazenave

Synopsisunnamed

A 2500 mètres d’altitude, sur le versant sud des Alpes, l’archéologue Pierre Pétrequin (CNRS) retrouve, après des années de recherches, une carrière de jade exploitée par les hommes du Néolithique, il y a 7000 ans.

Cette découverte archéologique exceptionnelle va lui permettre de résoudre l’une des énigmes le plus tenaces de la Préhistoire européenne : que signifient les mystérieux objets, haches et anneaux en jadéite, qui ont été déposés à cette époque dans les sépultures des personnages les plus importants du continent européen ?

De l’Atlantique à la mer Noire et de la Baltique à la Méditerranée, nous découvrons peu à peu le visage d’une Europe qui s’affirme comme un puissant foyer de civilisation à la fin de la Préhistoire.

Avec le soutien du CNC.

Gestion des cookies